Discours CT/OPEA/ MAEP à l’atelier d’information des organes des CAB

Monsieur le Coordonnateur de la Cellule Juridique du MAEP

Messieurs les membres du Bureau National de la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin

Messieurs les responsables des OP présentes à l’atelier

Messieurs les Présidents des Chambres Inter-Départementales

Messieurs les personnes ressources de l’atelier

Monsieur l’Assistant Technique d’ENABEL

Messieurs les membres du Secrétariat Général de la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin

Messieurs les Secrétaires Exécutifs  des Chambres Inter-Départementales

Mesdames et messieurs en vos divers rangs et qualités,

Nous sommes au terme de l’atelier d’information des organes des Chambres d’agriculture du Bénin sur le nouveau décret de la Chambre Nationale d’Agriculture. Pendant deux jours de travaux sans relâche, ici à Bohicon, nous avons pris connaissance de l’essentiel du processus d’élaboration et d’adoption des décrets d’application de la loi portant création des Chambres d’agriculture du Bénin. Le contenu dudit décret, tel que sorti des arcanes du gouvernement a été largement partagé, sans tabou ni de restriction.

Je voudrais vous exprimer ma satisfaction pour le caractère responsable et engagé de nos débats. Cela dénote de la préoccupation de chacun et de chacune, de voir émerger une Chambre Nationale d’Agriculture viable et institutionnellement solide, ayant une base ferme et forte.

La loi n°16-17 du 04 octobre 2016 portant création des Chambres d’agriculture du Bénin est promulguée. C’est une importante victoire. Il n’y a donc pas de retour en arrière. Le présent décret est un premier pas qu’il faut faire avec un esprit d’ouverture pour l’intérêt supérieur des acteurs du monde agricole. C’est à cette attitude constructive que je vous invite.

Des chantiers non moins importants restent à achever. Je veux nommer le décret sur l’installation et le fonctionnement des chambres départementales et celui précisant les modalités d’émission et de délivrance des cartes professionnelles agricoles. En outre, d’autres défis se présentent à nous en vue du rayonnement de la Chambre Nationale d’Agriculture : l’installation des organes de la CNA dans un bref délai conforment aux dispositions du nouveau décret et l’élaboration d’un règlement intérieur où seront précisés les modalités de fonctionnement des Assemblées Consulaires Départementales y compris leur soutien administratif ; une approche intelligente de gestion des partenariats locaux entre les CIA et les PTF, je veux parler des contrats/conventions qui deviendraient alors caduques, devrait être conçue et mise en œuvre. Votre créativité et l’originalité de vos idées, permettront non seulement d’emprunter une démarche participative et inclusive pour l’obtention d’un règlement intérieur consensuel et durable, mais aussi de trouver des solutions idoines qui satisfassent à l’essentiel des préoccupations des acteurs de la Chambre Nationale d’Agriculture depuis le niveau national jusqu’à la base.

Je voudrais vous garantir de  mon appui continu et constant dans ces combats en perspective et du soutien du Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche,  quant à la mise en application de ce décret émanant de la loi que nous avons appelée de tous nos vœux.

Je n’ai aucunement perdu de vue les préoccupations énumérées ici-même dans cette salle. En effet, de la quintessence des débats ressortent nombre  de points :

  • L’arrimage entre les Chambres Interdépartementales et les pôles de développements agricoles ;
  • Les points d’attention quant aux risques de conflits d’attribution entre la Chambre Nationale et les Chambres Interdépartementales lors de la coordination des actions sur le terrain ;
  • L’argumentaire pertinent pour la fonctionnalité du maillon administratif au niveau départementale avant et après les élections en tenant compte du décret
  • L’amélioration de la relation institutionnelle et fonctionnelle entre la Chambre Nationale d’Agriculture et la tutelle qu’est le MAEP ;
  • Les besoins de renforcement des capacités des acteurs de la Chambre y compris les mécanismes de capacitation financière.

Ces préoccupations seront particulièrement au cœur de nos actions au ministère et au palais afin qu’elles trouvent leur satisfaction progressive et complète.

Madame et messieurs les acteurs de la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin, chers partenaires stratégiques, je voudrais finir mon propos en vous félicitant pour l’œuvre accomplie à Bohicon. Les résultats obtenus vous honorent. Je souhaite que chacune et chacun de vous rentre à son lieu de résidence en paix et en parfaite santé.

C’est sur ces mots que je déclare clos, l’atelier d’information des organes des Chambres d’Agriculture du Bénin sur le nouveau décret d’application de la loi n°16-17 du 04 octobre 2016 portant création des Chambres d’agriculture du Bénin.

Je vous remercie.

 

rejoignez la discussion. faites entendre votre voix

La CNA Bénin a mis en place un forum pour vous entendre. Profitez-en pour faire remonter vos préoccupations vers les autorités. 

REJOINDRE LE FORUMCONTACTER LA CHAMBRE